La robotique, le nouveau levier digital Written by Alexandre Keilmann on April 26th, 2017

Entre science-fiction et réalité industrielle, le robot évoque dans nos esprits des machines de forme humanoïde ou des bras articulés effectuant des opérations lourdes et répétitives de chaînes de production. Pourtant une troisième forme existe : des logiciels informatiques viennent se substituer à l’humain dans la réalisation de tâches systématiques et répétitives de nos processus opérationnels. Tout comme le monde de l’industrie a vécu la révolution robotique dans les années 90, la finance s’apprête à vivre sa révolution qui commence par la Robot Process Automation (RPA).

Le contexte économique ainsi que les évolutions du monde financier force une remise en question de la plupart de ses institutions. En effet, suite à la dernière crise, nos économies et écosystèmes financiers sont devenus des environnements concurrentiels où la pression règlementaire est toujours plus forte. Dans ce contexte, la maîtrise des coûts est indispensable. Enfin, la complexité croissante de notre industrie force les acteurs à recentrer l’utilisation de leurs ressources sur les activités à forte valeur ajoutée, afin de libérer les énergies pour plus de créativité, plus d’efficacité et une meilleure adaptation aux évolutions en cours.

« La transformation vers la RPA se fait en mode d’implémentation agile ce qui est un moyen pour la BIL d’installer ce concept dans la banque. L’adoption de cette technologie correspond, pour la BIL, à la transition vers le développement bi-modal. » (Yves Baguet, COO BIL)

La RPA apporte des processus automatisés qui fonctionnent plus rapidement, sans erreurs et à un moindre coût. De plus, étant non intrusive sur les systèmes IT, la technologie RPA offre un cycle de mise en production très court (entre 6 et 8 semaines selon la complexité du processus à automatiser).

En tant qu’acteur majeur de l’innovation à Luxembourg, la BIL a décidé d’intégrer la technologie RPA au sein de sa stratégie de transformation digitale. Ce sont les promesses de gains de qualité, de standardisation, de vitesse de mise en production et de productivité dans la gestion backoffice qui l’ont convaincue à investir dans cette technologie. La BIL va maintenant évaluer l’apport de la technologie RPA à l’atteinte de ces objectifs.

« Cette technologie orientée Process permet aux “Agile Operations” de remettre en cause ses processus opérationnels, de focaliser les ressources sur des activités à haute valeur ajoutée et apporter ainsi aux clients l’optimisation du prix d’exécution et de la qualité. » (Serge Munten, Head of Agile Operations BIL)

Accenture, acteur majeur dans l’application des nouvelles technologies au sein des organisations, investit depuis plusieurs années dans des « Innovation Labs » pour évaluer comment la robotique et l’intelligence artificielle peuvent améliorer ou simplifier les services proposés par ses clients. Fort de son expérience et de son partenariat avec la société Blue Prism, Accenture réalise des automatisations de processus flexibles et de qualité, quelques soient le niveau de complexité et le nombre d’interactions avec les applications. C’est donc tout naturellement que la BIL a choisi Accenture comme le partenaire pour implémenter la RPA au sein de son organisation.

« L’Intelligence Artificielle révolutionnera la façon dont les entreprises collectent l’information et interagissent avec leurs clients et leur écosystème de partenaires. La Robotique est un premier pas significatif pour son adoption et son intégration dans la culture d’entreprise. » (Laurent Moscetti, Country Managing Director Accenture)

Blue Prism, un des leaders mondiaux de solutions de main d’œuvre numérique, développe une suite de produits professionnels soutenant les transformations digitales. Exécutés côté métier mais développés en accord avec la gouvernance IT et les recommandations de sécurité, la solution Blue Prism offre le niveau de performance, de résilience et de conformité requise par les grandes entreprises comme celles du secteur financier et bancaire.

Le projet RPA à la BIL mené par Accenture, correspondant au premier déploiement de Blue Prism à Luxembourg, s’est déroulé en trois étapes :

  • Durant l’été 2016, deux prototypes ont été réalisés. Cette étape a permis à la BIL d’aborder en détail la technologie, d’évaluer son réel potentiel et d’initier la réflexion sur l’intégration des futures compétences RPA. Suite à ce premier succès, Mr. Serge Munten a décidé de créer un centre d’excellence RPA au sein de ses équipes BackOffice.
  • La seconde étape vise à établir un premier noyau de gouvernance. Celle-ci définit l’operating model lié à la RPA avec les règles régissant la sélection des futurs processus à automatiser, elle identifie les différents organes de décision et met en place un cadre de collaboration avec les fonctions transverses de l’entreprise telles que l’audit, la sécurité et la conformité. Il s’agit d’un jalon très important afin de faciliter son adoption au sein de l’organisation et préparer le futur déploiement.
  • Depuis début 2017, le projet est dans sa troisième étape, dite « d’industrialisation», avec une accélération du rythme de déploiements de processus automatisés. Le travail de gouvernance effectué en amont contribue à une sélection optimale des processus et prévoit leurs déploiements rapides. De nouveaux candidats à l’automatisation sont en cours de développement ou d’évaluation pour un déploiement à venir.

La transformation digitale est une priorité majeure des entreprises au Luxembourg. Les premiers retours sur investissement démontrent l’efficacité de la RPA. Les équipes robotisées sont un avantage pour toutes les parties prenantes de l’entreprise et les aident à ne pas rater le tournant de l’Automatisation qui n’est qu’un premier pas dans la direction des technologies de nouvelle génération tels que les assistants virtuels ou encore le cognitive computing qui sont les premières technologies issues de l’Intelligence Artificielle.

 

Communiqué par Accenture